vendredi 12 mai 2017

Pétition pour la maison de C. F. Ramuz, en Suisse : que penserait Mademoiselle Cloque du "projet minimaliste" pour La Muette ?


Les Tourangeaux (en particulier) et les lecteurs de Boylesve (en général) connaissent le personnage de Mademoiselle Cloque (héroïne éponyme du roman qui lui est dédié).
A la fin du 19e siècle, à Tours, eut lieu "la guerre des basiliques", lors de la reconstruction de l’édifice consacré à saint Martin.

***A ce propos, une présentation de documents est proposée à la BM de Tours, le 27 mai, voir :
http://www.bm-tours.fr/AgendaCulturel/portal/Event.aspx?INSTANCE=EXPLOITATION&ID=887

 La vieille demoiselle militait pour un projet grandiose, et ce fut le projet minimaliste qui l'emporta... Une tragédie... pour elle, et pour sa nièce qui y perdit un fiancé. (La tante, pour soigner la jeune fille, l’emmena passer 5 mois... en Suisse !)

Pour la maison de Ramuz, les enjeux financiers et architecturaux ne sont pas les mêmes que pour la basilique de Tours. Les murs extérieurs de la demeure sont heureusement "classés", c'est donc l'avenir de "l'intérieur" qui est en question...

Dernière demeure de Ramuz : La Muette à Pully (ancienne maison de vignerons).

Pour faire simple, disons que deux projets s'opposent : 
* le premier compte n'ouvrir au public que le bureau de l'écrivain, en le reliant au musée de Pully, qui jouxte déjà la maison. Le reste de la demeure devant être transformé en appartements locatifs.
* le second propose de sauver l'appartement entier habité par Ramuz, lequel contient des meubles anciens et garde l"atmosphère" de la maison où il a vécu, et beaucoup écrit, jusqu'à sa mort (1947).
Tableau peint par Cécile Cellier, épouse de Ramuz (photo 24 Heures)

Salon (photo 24 Heures)


Le comité de soutien qui défend le projet de sauvegarde de l'appartement entier propose de signer une pétition à l'adresse suivante

NB : il n'est pas nécessaire d'être Vaudois, ni même Suisse, pour participer à cette action; les Suisses qui la proposent seraient heureux d’avoir le plus possible de soutiens internationaux!

Précisions pratiques : bien suivre les consignes et "confirmer" la signature par réponse au courriel qui vous est envoyé du site de la pétition. Cet envoi est immédiat, il est un peu plus long si vous avez une adresse avec" orange", mais cela n'excède pas deux minutes.
 J'ai testé la chose : si vous avez une adresse en gmail, la réponse est immédiate!
Ultime précaution : vérifier que la réponse du site n'est pas orientée dans les "spams" ou les "courriers indésirables".
***
Rappelons que notre association adhère à la Fédération nationale des Maisons d'écrivain et des Patrimoines littéraires, et qu'elle est donc, a priori, sensible à la question...
De plus, il n'est pas inutile de  savoir que, dans une certaine mesure, Ramuz et Boylesve sont déjà "voisins" à Tours : un fonds Boylesve important se trouve à la BM de Tours, et un fonds Ramuz  à ... la BU de la faculté de Lettres (François Rabelais), siège social de l'association des Amis de Ramuz, France. 
Des informations sont disponibles sur le blog des Amis de Ramuz :

Liliane Jouannet, qui a l'honneur de cumuler les fonctions de vice présidente dans les deux associations, vous remercie à l'avance de l'intérêt que vous aurez bien voulu porter à ce message.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire